Actas del Primer Congreso Nacional de Filosofía
 
Mendoza, Argentina 1949

‹‹‹   a   b   c   d   e   1   2   3   4   5   6   I   II   III   IV   V   VI   VII   VIII   IX   X   XI   XII   XIIIImprima esta página Avise a un amigo de esta página   ›››

 
René Le Senne, La science de l'homme et la philosophie | Mendoza 1949

René Le Senne

La science de l'homme et la philosophie

Actas del Primer Congreso Nacional de Filosofía (Mendoza 1949), Universidad Nacional de Cuyo, Buenos Aires 1950, tomo II, págs. 931-935.
(Sesiones: II. Situación actual de la filosofía.)

L'objet de cette note est de dégager les thèses maîtresses qu'il nous parait actuellement urgent de défendre sur les rapports entre la science, qui est en train de se faire, non seulement connaissance, mais technique de l'homme, et la philosophie.
Quand, dans la sixième partie du Discours de la Méthode, Descartes annonçait qu'au lieu de la philosophie "spéculative" des écoles, on en pouvait trouver une, cette fois pratique, dont le prix serait de "nous rendre maîtres et possesseurs de la nature", il prévoyait, comme prophétiquement, un des traits caractéristiques de la civilisation contemporaine. En mettant à profit la rigueur de la pensée mathématique, qui s'est elle-même assouplie par la multiplication des formes dont elle disposait pour appréhender le réel, mais en maintenant, par sa fidélité à la méthode experiméntale, ses contacts avec la réalité perceptive, la physiqne a progressivement étendu sa connaissance aux divers domaines, puis aux divers étages de la nature matérielle. A partir du XVIII ème siécle, en Angleterre, puis en France, puis dans le reste du monde, les applications industrielles, de plus en plus puissantes et de plus en plus scientifiques, ont transporté les résultats du laboratoire dans l'activité des sociétés.

Facsímil del original impreso de esta parte en formato pdf
 


filosofia.org
Proyecto Filosofía en español
© 2008 filosofia.org
Primer Congreso Nacional de Filosofía
Mendoza, Argentina 1949
filosofía administrada